Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement

Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement

Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement

Aucun commentaire sur Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement

J’ai un ami qui travaillait avec un référenceur il y a quelques mois et qu’il a laissé tombé. Il m’explique ici pourquoi.

 

Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement : le constat

Le positionnement

” Au niveau du positionnement de mon site, c’était pas mal, il était plutôt bien placé. J’étais assez satisfait parce que ça marchait, j’avais des contacts entrants. En même temps, j’avais besoin de voir les choses, de démystifier. Et comme moi, vis-à-vis des procédures que j’ai mis en place chez mes clients, je suis très carré. J’ai des livrables, je mets des informations en ligne partagées. Lui, je n’avais aucun retour, donc c’était très déstabilisant. Car tu te dis, il semble être honnête parce que visiblement mon site avance, mais en même temps, je ne sais même pas ce qu’il fait pour moi ni comment.
Je ne sais pas si c’est l’angoisse de tous les clients.

Le référencement, c’est mystérieux

Toi, de ton point de vue, comment tu fais pour donner confiance aux gens dans cette question qui est spécifique ? Parce que le référencement c’est toujours quelque chose qui est très mystérieux pour un novice. On sait qu’après avoir développé un site web, il faut foutre du fric dans du référencement. En même temps, on n’a pas toujours envie de le faire, et on sait que c’est indispensable. On ne peut pas le faire soi-même parce que, même quand on apprend un peu les rudiments, ce ne seront jamais que des rudiments et on n’aura jamais le temps de le faire.

Silence radio pendant 6 mois

Et quand on passe par un prestataire, si d’un seul coup, c’est le silence pendant six mois — parce que pour moi, c’est ce qui se passait quand même — je me dis : “Je suis en train de mettre mon argent où, là ?”

Et en même temps, bon, effectivement, j’avais un petit peu de satisfaction parce que je voyais que j’avais des contacts rentrants. Donc j’ai supposé que c’était grâce à son travail à lui.

Alors, que tu vois, moi quand je bosse de mon côté, j’ai des outils en ligne qui sont partagés. On m’écrit, je réponds immédiatement aux mails que l’on m’envoie en disant, même si des fois je ne peux pas répondre à mon client :” J’ai bien reçu votre mail, je vais pouvoir vous répondre à tel moment”. Ce qui fait que j’efface l’éloignement par cette proximité, et quand moi, je n’ai pas ça en face, je me dis : “J’ai pris quoi là, j’ai acheté quoi ?”

Les résultats sont hypothétiques

Et ce qui est spécifique au référencement, c’est que les résultats sont hypothétiques parce que tu ne peux pas t’engager dessus. Il y a toujours cette polémique qui dit : ” Moi je vous fais du référencement et vous serez en première page de Google.” Puis d’un autre côté, tu as un autre professionnel qui va te dire : “C’est de la connerie ce genre de discours là, c’est pas possible.” Voilà. En même temps, on sait que Google change ses algorithmes, donc tu te dis : “Le fric que j’ai foutu, s’il faut que je le remette… donc tout ça reste très mystérieux dans cette discipline. Et quand tu avances avec un prestataire, et que lui, c’est lettre morte derrière, parce que tu sais pas s’il travaille ou pas, tu te dis : “Est-ce que je mettrais pas mon argent ailleurs finalement ?”

 

Au constat :  je ne sais même pas ce que mon référenceur fait pour moi, ni comment, voilà mon éclairage personnel

Pour commencer, je fais le site de l’entreprise et j’ai incorporé les textes. Alors si je connais pas son environnement métier, je ne sais pas qui va le connaître. Comme je réfléchis toujours énormément à ce qu’il faut que le client écrive pour que ce soit percutant et qu’il soit connu sur Internet. Je pose tout un tas de questions sur ce qui est recherché par ses prospects. Je fais tout ce travail en amont en réalité.
Maintenant, tous les sites que je crée sont responsive, c’est-à-dire qu’on peut les consulter très bien sur tablette, smartphone et ordinateur, ce qui facilite l’indexation de Google.

Oui, mais quoi écrire dans son site ?

Les clients en fait ne savent pas toujours quoi écrire dans leur site. Des fois tu peux rester des mois comme ça sans avoir de textes finalisés. Tout le monde n’est pas extrêmement prolixe. Je leur donne des modes d’emploi pour leur expliquer quoi écrire, comment écrire, et quand ils bloquent, je les appelle carrément sur Skype. Je leur fais une interview et j’écris le texte à leur place. Je ne le fais pas pour toutes les pages, bien sûr, parce que pour des sites importants, cela me prendrait beaucoup trop de temps. Mais pour des petits sites, c’est tout à fait jouable et cela permet de les mettre sur la voie.

Au niveau environnement métier, c’est bétonné

Ce qui veut dire qu’au niveau de l’environnement métier et des mots-clés, c’est déjà bétonné à l’avance et le client n’a pas besoin de m’expliquer en long et en large ce qu’il fait. De plus, je suis spécialisée dans les domaines du coaching et des thérapies. L’avantage, c’est qu’au fil du temps j’arrive à bien cerner quels mots clés et surtout quelles expressions utiliser selon les spécificités de chacun. Alors, j’ai tendance à me débrouiller toute seule.

Concrètement, qu’est ce que je fais pour référencer un site ?

Au début, je vais sur Google Adwords pour voir si j’en trouve de nouveaux qui sont plus pertinents et surtout, utilisés par les internautes. Je fais une sélection et je les passe dans une autre moulinette pour voir s’ils ne sont pas trop concurrentiels. Et je fais une nouvelle sélection en fonction des résultats.
Ensuite j’installe Yoast SEO, un plugin WordPress sur le site, et je remplis toutes les pages et les articles avec les mots clés trouvés, un par page.

  • Je rédige un titre accrocheur en fonction de la cible.
  • Je modifie l’URL de la page en fonction du titre pour qu’elle apparaisse dans les résultats de recherche.
  • Je vérifie que le texte est lisible par Google en rajoutant des mots de transition : d’abord, en premier lieu, de même, donc, c’est-à-dire, au contraire, alors, bref, finalement…
  • Je décris précisément le contenu de la page dans les balises META.
  • Je réfléchis à des liens pour faire un maillage interne dans le site.
  • Je remplis les attributs ALT pour décrire le contenu des images.
  • Je vais dans Search Console et je déclare toutes les pages qui ont été optimisées. S’il y a des erreurs, je les corrige.
  • Je déclare le plan du site pour faciliter la lecture des pages par Google.
  • Je fais un maillage de liens entre les pages, et je rajoute du gras sur certains mots clés.
  • Je recherche aussi les annuaires relatifs à son métier et l’inscrit afin que l’annuaire pointe vers son site.
  • J’installe un plugin payant (selon la formule) pour augmenter la vitesse de chargement des pages.

Le suivi mensuel du référencement

Pendant l’année, le client fait évoluer son site : il rajoute des pages, crée des articles, des actualités. Je rajoute alors des mots-clés dans les articles je regarde s’il n’y a pas d’erreurs dans Google Search Console.

Comment je fais pour donner confiance aux clients ?

Les annuaires

Quand je l’inscris sur des annuaires métier, il reçoit la confirmation d’inscription et me la retransmet. Il voit alors que je suis en train de travailler sur son référencement.

Les révisions WordPress

Quand le client va dans son back office WordPress, et visite des pages, il peut voir le nombre de révisions : c’est le nombre de fois que j’ai modifié sa page avec la date.


 

Comprendre ce que fait votre prestataire sur votre référencement

Exemple de révisions dans WordPress


 

Les comptes rendus

Je fournis un compte rendu annuel, ou bien tous les six mois, sur les résultats du référencement. On peut y voir le nombre de visites sur les pages, à partir de quels supports, de quels pays etc.

Fichier SEO du site web

Je crée un fichier Excel avec tous les détails des pages référencées : nom de page, mots clés, balises meta… qui est consultable sur demande, par mail, et peut être mis en partage sur Google docs. Je suis joignable pour en discuter au téléphone et sur Skype.

Je l’aide à faire des articles de blog

Si jamais je vois que le site n’a vraiment pas bougé pendant des mois, je lui propose de faire un petit article en l’interviewant sur Skype. Je cherche des idées d’articles en me mettant à la place de sa cible, et je lui propose. Il choisit ce qui l’inspire le plus, je l’enregistre et je tape le texte en même temps, puis je le mets en forme vite fait avec quelques titres et je lui soumets. C’est lui qui finalise le rédactionnel et finit de corriger. Cela lui permet d’avancer en étant soutenu.

Au lieu de poser des mots-clés sur rien du tout, quand tu as de la matière c’est quand même beaucoup plus facile de travailler. Mais voilà, c’est difficile de se motiver à faire des articles de blog quand on est tout seul. Mais quand on est poussé, c’est beaucoup plus simple. Moi, j’ai envie que ça avance. J’avoue que pour l’instant, je ne compte pas trop mon temps parce que je teste cette manière de faire pour voir si elle correspond au besoin du client.

En dehors de ça, il peut regarder son plugin de statistiques sur WordPress : par exemple, il voit les pics de visites quand il a publié un article.

Les résultats sont-ils hypothétiques ?

Oui, d’une certaine façon, pour la bonne et simple raison que tu n’es pas le seul à vouloir avoir ton site en première page de Google.
Il va falloir au moins 6 mois pour obtenir un bon référencement et au moins 2 ans pour que le site soit éventuellement bien positionné sur les mots clés que tu as choisis. Ce qui veut dire qu’un résultat magique est complètement illusoire.
Il ne faut pas imaginer que le référenceur ne fait rien. C’est un travail de fourmi, de longue haleine, qui prend du temps, qui demande de la réflexion, des ajustements en cours de route… Quand on se rend compte qu’une page est mal positionnée, il faut réfléchir à la raison et peut -être changer les mots clés. Le référencement, c’est une étude permanente, une bonne connaissance de ses clients, la recherche continuelle de solutions, et demande de la patience.

Non, ils ne sont pas aussi hypothétiques

Parce que les résultats, en général, sont durables, surtout avec un blog. Avoir un référencement de qualité permet de gagner un temps fou comparé à tes confrères qui n’en ont pas, ou peu, d’une part, et aussi d’éviter de tout gérer toi-même.

Conclusion

Travailler avec un référenceur sérieux, c’est bien. Un référenceur sachant communiquer c’est encore mieux…

 

 

Comment faire pour avoir une page d’accueil efficace ?

 

 

About the author:

Je m'appelle Elisa Morgand, je suis graphiste et je crée des sites web pour les thérapeutes, les coachs et les professionnels de la bio qui veulent trouver des clients plus facilement grâce à Internet.

Leave a comment

Voir mes réseaux sociaux

Me trouver

Chlorofeel communication
2 avenue de la ZAC de Chassagne
69360 Ternay
Tél. 06 82 33 18 41
elisa.morgand@chlorofeel.com

Contact

Ebook gratuit à télécharger

Vous ne savez pas comment présenter la page d'accueil de votre site web pour être sur qu'elle fasse vendre ? Lancez le téléchargement gratuit du TOP 7 des astuces pour réussir une page d’accueil qui fait vendre !




Back to Top